Qu’est-ce que les cellules souches?

Les cellules souches sont les cellules « mère » à partir desquelles toutes les autres cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) se développent.

La moelle osseuse constitue l’usine qui produit les cellules souches. C’est un tissu de consistance molle et gélatineuse, qui remplit l’intérieur des os comme le sternum ou le bassin. La moelle osseuse diffère de la moelle épinière; la moelle épinière est la partie du système nerveux qui descend dans la colonne vertébrale.

On trouve les cellules souches principalement dans la moelle osseuse et, en petite quantité, dans la circulation sanguine périphérique d’une personne.

Le sang de cordon ombilical des nouveau-nés est également une source de cellules souches.

La greffe de cellules souches

Certaines maladies mortelles, comme la leucémie, causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse. Étant donné que la moelle osseuse produit le sang, la vie d’une personne dont la moelle ne fonctionne pas correctement se trouve en danger. On a alors recours à un traitement qui consiste à détruire la moelle osseuse du patient et à la remplacer par une greffe de cellules souches provenant de la moelle osseuse, du sang périphérique ou du sang de cordon d'un donneur compatible.

La greffe de cellules souches n’est pas la seule solution thérapeutique possible pour les maladies, comme la leucémie et autres cancers, qui engendrent un fonctionnement anormal de la moelle osseuse. On essaie d’abord des traitements tels que la chimiothérapie, la radiothérapie, et des médicaments spécialisés, pour tenter d’arrêter la maladie. Toutefois, dans certains cas, ces traitements ne fonctionnent pas, et le seul moyen pour sauver ces malades consiste à remplacer leurs cellules souches par d’autres cellules souches provenant d’une personne en bonne santé.

Le malade qui subit une destruction de sa moelle osseuse et reçoit une greffe de cellules souches doit demeurer isolé dans une chambre jusqu’à ce que la greffe soit réussie et que sa nouvelle moelle ait produit suffisamment de globules blancs pour défendre son système contre les bactéries environnantes.

Si un malade a besoin d’une greffe de cellules souches, quel est le meilleur donneur pour les lui donner?

Les caractéristiques des cellules souches greffées doivent être aussi proches que possible de celles du malade. Comme ces caractéristiques sont héréditaires, on recherche d’abord un donneur compatible, c’est-à-dire une personne dont les marqueurs génétiques tissulaires sont suffisamment semblables à ceux du malade, au niveau de la famille (en général parmi les frères ou les sœurs). Les chances de trouver un donneur compatible dans la famille sont environ de 25 %, soit une chance sur quatre.

Lorsque l’on ne trouve pas de donneur dans la famille, on tente alors d’identifier un donneur non apparenté compatible à l’aide de ce qu’on appelle le Registre de donneurs de cellules souches.

Que sont ces marqueurs génétiques tissulaires qui déterminent la compatibilité entre un donneur et un receveur aux fins d’une greffe de cellules souches?

Ces marqueurs constituent le système HLA (Human Leukocyte Antigen). Ce système est différent des groupes sanguins (A, B, O ou AB). Pour déterminer la compatibilité entre un donneur et un receveur, on procède au typage HLA, c’est-à-dire à l’analyse des caractéristiques des antigènes ou protéines présentes à la surface des globules blancs. Si le système HLA n’est pas suffisamment semblable entre le donneur et le receveur, on ne peut pas procéder à la greffe, car c’est un échec assuré.

Le système HLA est si complexe que les chances de trouver un donneur et un patient non apparentés compatibles peuvent varier de 1 sur 450 à plus de 1 sur 750 000. C'est pourquoi nous devons avoir un Registre de donneurs de cellules souches diversifié et suffisant, auquel un grand nombre de personnes sont inscrites pour éventuellement faire un don de cellules souches.

Pour plus d'information sur le don de cellules souches cliquez ici.