HÉMA-QUÉBEC met en demeure la CSN

Montréal, le 13 mai 2003 - Héma-Québec vient de signifier deux mises en demeure : une première, à Monsieur Arthur Sandborn, président du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) et la seconde, à Madame Lise Pariseau, présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses d'Héma-Québec.

L'affirmation contenue au communiqué diffusé plus tôt aujourd'hui par la CSN à l'effet que le rapport annuel d'Héma-Québec énonce « une nette augmentation des ventes de produits sanguins chez nos voisins du Sud » est fausse. Le rapport annuel ne contient aucune mention à cet effet et Héma-Québec n'a jamais vendu quelque produit sanguin qu'il soit aux États-Unis. Les représentants de la CSN savent que cette déclaration est fausse, c'est pourquoi Héma-Québec les enjoint de cesser immédiatement la diffusion de ces affirmations.

« Nous déplorons vivement cette désinformation menée par les représentants syndicaux, ce sont des propos faux et trompeurs. Ces manœuvres sont nuisibles et irresponsables » de dire M. André Roch, adjoint au directeur général - Affaires publiques d'Héma-Québec. Il a aussi rappelé l'importance du don de sang pour les receveurs qui ont besoin de produits sanguins chaque jour pour améliorer leur santé et invite la population du Québec à continuer de donner généreusement du sang.

Créée en septembre 1998, Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants et des substituts sanguins sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; et d'offrir et de développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

- 30 -