Héma-Québec, le CHU mère-enfant Sainte-Justine et le Centre hospitalier St. Mary complètent avec succès la période d’essai de la Banque publique de sang de cordon du Québec

Dr Francine Décary, présidente et chef de la direction d'Héma-Québec, Dr Bruce Brown, directeur des services professionnels du Centre hospitalier de St. Mary et Dr. Martin Champagne, hématologue et directeur du département de transplantation médullaire au CHU mère-enfant Sainte-Justine.

Montréal, le 17 juin 2004- Héma-Québec, le CHU mère-enfant Sainte-Justine et le Centre hospitalier de St. Mary annoncent que la période d'essai pour la mise sur pied d'une banque publique de sang de cordon s'est déroulée avec succès.

Les trois partenaires avaient initialement convenu de mener une période d'essai qui a pris fin le 29 avril 2004. Les objectifs visés étaient la validation des étapes du processus, du consentement jusqu'à la congélation du sang de cordon, en passant par la collecte elle-même. Aussi, les partenaires désiraient identifier le meilleur matériel et équipement à utiliser afin de répondre à la réglementation de Santé Canada. Soulignons que durant la période d'essai, les médecins et les infirmières du CHU mère-enfant Sainte-Justine et du Centre hospitalier de St. Mary impliqués dans ce programme québécois ont reçu une formation dispensée par Héma-Québec.

« Héma-Québec souligne l'engagement de ses partenaires hospitaliers qui apportent une expertise cruciale en nombre d'accouchements, mais également en recrutement multiculturel dans le cas de St. Mary et en recherche et en expertise clinique à Ste-Justine. Grâce à la spécificité de leurs services et de leurs patients, ces deux centres permettent de mieux répondre aux besoins de la population et des communautés culturelles en particulier », d'indiquer Dr Francine Décary, présidente et chef de la direction d'Héma-Québec.

Au cours de cette période d'essai, 562 dons de sang de cordon ont été collectés, grâce à une méthode de collecte stérile et in utero, dans les salles d'accouchement du CHU mère-enfant Sainte-Justine et du Centre hospitalier de St. Mary. Les données recueillies ont permis de déterminer que le délai idéal entre la collecte et la manipulation du sang de cordon est d'un maximum de 36 heures. En ce qui a trait à la validation de la méthode de traitement du sang de cordon, il a été démontré que la technique retenue assure une récupération supérieure à 80 % de la couche leuco-plaquettaire dans laquelle se trouvent les cellules souches hématopoïétiques. De plus, le niveau de prélèvements effectués, le volume collecté (85 ml) et le décompte de cellules par poche de sang, ainsi que le taux de conservation de poches sont représentatifs des résultats observés dans d'autres banques de sang publiques à l'échelle mondiale.

Rappelons que le sang de cordon est prélevé du cordon ombilical une fois sectionné, après la naissance de l'enfant. Ce prélèvement, moins invasif que dans le cas de la moelle osseuse, est sans danger aucun tant pour la mère que pour l'enfant. S'il n'est pas prélevé, il est jeté comme un déchet biomédical, au même titre que le placenta.

« Durant les trois dernières années, le projet a nécessité l'élaboration de protocoles, un processus de certification et une période d'essai qui a requis la collaboration de tous les médecins pratiquant des accouchements, du personnel infirmier travaillant dans les salles d'accouchement et l'expertise d'autres intervenants tels que le laboratoire d'hématologie de St. Mary », de souligner Dr Bruce Brown, directeur des services professionnels du Centre hospitalier de St. Mary. « Le projet a obtenu un soutien important de la part de la haute direction, et le centre hospitalier de St. Mary est heureux de susciter l'intérêt et l'aide de sa clientèle en obstétrique afin d'offrir ce traitement unique aux enfants qui en ont besoin », d'ajouter Dr Brown.

Le programme de Banque publique de sang de cordon du Québec a pour objectif de faire des cellules souches hématopoïétiques issues de sang de cordon, une ressource collective et de fournir un approvisionnement de qualité optimale correspondant aux besoins des malades en attente d'une greffe de ces cellules.

« La transplantation du sang de cordon est une technique médicale utilisée dans les protocoles de traitements contre le cancer depuis 16 ans déjà, la première expérience au monde ayant été réalisée en 1988. Depuis 1996, le CHU mère-enfant Sainte-Justine a fait 53 transplantations du genre sur de jeunes patients dont neuf pour l'année 2003 et huit pour l'année en cours. Notre expérience représente 85 % de toute l'expérience canadienne dans ce domaine. Avec cette banque de sang de cordon québécoise, nous augmenterons graduellement et de façon significative les chances de trouver un donneur compatible non-apparenté pour des patients dont les chances de survie dépendent de la greffe de moelle. » a rappelé le Dr. Champagne, hématologue et directeur du département de transplantation médullaire au CHU mère-enfant Sainte-Justine.

Soulignons que le Centre de recherche du CHU mère-enfant Sainte-Justine s'est récemment vu accordé une importante subvention de recherche afin d'étudier, grâce à du sang de cordon de la banque québécoise, les caractéristiques biologiques et immunologiques des cellules transplantées. Cette recherche permettra de mieux comprendre comment la technique de greffe de sang de cordon fonctionne réellement.

Créée en septembre 1998, Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants, des substituts sanguins et des tissus humains sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; et d'offrir et de développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

Le Centre hospitalier de St. Mary est un hôpital communautaire (avec l'université McGill), jouissant d'une affiliation universitaire et desservant une clientèle multiculturelle qui vise à assurer des soins de grande qualité axés sur le patient et la famille.

Le CHU mère-enfant Sainte-Justine est le seul centre hospitalier universitaire exclusivement dédié à la santé des enfants, adolescents et mères du Québec. Ses cliniciens ont également pour mandat la formation des spécialistes en médecine pédiatrique et autres professionnels de la santé mère-enfant. Ses équipes de recherche consacrent leurs travaux à tous les domaines touchant la santé de la mère et de l'enfant. L'évaluation des technologies et la promotion de la santé font également partie de la mission de l'institution.

- 30 -