Variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob

Héma-Québec modifie son critère de sélection des donneurs

Montréal, le 6 juillet 2005 – À compter du 6 juillet 2005, Héma-Québec modifie son critère de sélection des donneurs de sang lié à la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. L’objectif poursuivi par le fournisseur de produits sanguins est de permettre à plus de personnes de donner du sang et de réintégrer certains donneurs interdits selon l’ancien critère. En outre, les voyageurs ayant séjourné pour la première fois au Royaume-Uni et en France depuis le 1er janvier 1997 sont admissibles au don de sang, et ce, peu importe la durée de leur séjour.

Jusqu’à maintenant, Héma-Québec imposait des critères d’interdiction permanente aux personnes ayant voyagé dans certaines régions d’Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, République d'Irlande, Royaume-Uni et Suisse). Ces critères couvraient une période débutant le 1er janvier 1980 et étaient continuels et cumulatifs. Ainsi, pour les voyageurs ayant séjourné au Royaume-Uni et en France, cette période d’interdiction sera dorénavant limitée au 31 décembre 1996.

Par ailleurs, l'interdiction touchant les donneurs ayant séjourné six mois et plus en Europe de l'Ouest, depuis le 1er janvier 1980, est maintenue. Cependant, les séjours au Royaume-Uni et en France depuis le 1er janvier 1997 ne doivent pas être inclus dans la durée cumulative pour les séjours en Europe de l’Ouest. De plus, toute personne ayant reçu une transfusion, soit de sang, de globules rouges, de plaquettes ou de plasma depuis le 1er janvier 1980 en Europe de l’Ouest sera interdite au don de sang.

Héma-Québec a décidé de réévaluer la pertinence de ce critère de sélection des donneurs en fonction de l’application efficace de mesures de surveillance et de contrôle de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au Royaume-Uni et en France depuis 1996, du nombre limité de cas cumulés et des prédictions rassurantes quant à son impact à long terme. Précisons que la date butoir de 1996 pour les séjours au Royaume-Uni et en France a été recommandée par Santé Canada et en vertu des normes de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) sur le sang et les composants sanguins.

Les donneurs de sang concernés par ces nouvelles mesures DOIVENT téléphoner au 1 888 666-4362, poste 218, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h 30, AVANT de se présenter sur un site de collecte de sang. Des représentants d’Héma-Québec évalueront leur admissibilité au don de sang selon leur séjour à l’étranger en vertu du critère révisé. Ils peuvent également visiter le site Internet d’Héma-Québec au www.hema-quebec.qc.ca pour obtenir plus de renseignements.

Héma-Québec se doit d’imposer des critères de sélection à toutes les personnes désireuses de donner du sang, d’une part, pour assurer la sécurité tant des receveurs de transfusions sanguines que des donneurs et d’autre part, pour maintenir la réserve de produits sanguins la plus sécuritaire possible.

Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants et substituts sanguins, des tissus humains et du sang de cordon sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; d’offrir et développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

Cet été, cultivez une bonne habitude.
Donnez du sang. Donnez la vie.

Notes complémentaires :
En septembre 1999, Héma-Québec adoptait un nouveau critère d’interdiction permanente pour tous les donneurs ayant séjourné cumulativement un mois et plus au Royaume-Uni. Elle faisait de même en novembre 2000 pour ceux ayant séjourné cumulativement six mois et plus en France. En octobre 2001, Héma-Québec modifiait cette dernière mesure et interdisait les donneurs de sang ayant séjourné cumulativement trois mois et plus en France depuis 1980. Elle ajoutait également deux nouvelles mesures soit, l'interdiction de tous les donneurs de sang ayant séjourné cumulativement six mois et plus dans les pays de l'Europe de l'Ouest et de ceux ayant reçu une transfusion sanguine au Royaume-Uni depuis 1980. Au moment d’instaurer toutes ces mesures de sécurité, certains aspects épidémiologiques de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob étaient encore mal connus.

À compter du 6 juillet 2005, seules les personnes ayant séjourné cumulativement un mois et plus au Royaume-Uni entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996 inclusivement; trois mois et plus en France entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996 inclusivement; six mois et plus, depuis le 1er janvier 1980, en Europe de l'Ouest; et celles ayant reçu une transfusion, soit de sang, de globules rouges, de plaquettes ou de plasma en Europe de l’Ouest depuis 1980 ne pourront donner du sang.