Mission accomplie pour Héma-Québec : être chef de file dans son domaine

Montréal, le 10 octobre 2006 – Héma-Québec, qui célébrait son 8e anniversaire le 28 septembre, s’était dotée d’une vision au moment de sa création : être chef de file dans son domaine en 2005. C’est dans cette perspective qu’Héma-Québec a déposé son rapport annuel pour l’année 2005 2006. Ainsi, force est de constater qu’en faisant le bilan de ses réalisations, Héma-Québec a atteint l’objectif qu’elle s’était fixé en se distinguant dans son secteur d’activités tant au Canada qu’en Amérique du Nord.

« Nous éprouvons une grande fierté pour nos réalisations, mais aussi pour le fait d’être devenus en si peu de temps une entreprise offrant aux Québécoises et aux Québécois un service fiable et des produits sécuritaires. », a déclaré Dr Francine Décary, présidente et chef de la direction d’Héma-Québec.

« Héma-Québec ne s’est pas bâtie toute seule : plusieurs partenaires ont contribué à sa croissance et continuent d’y jouer un rôle essentiel. Donneurs, bénévoles, employés, administrateurs, hôpitaux, organismes gouvernementaux, associations, entreprises, fournisseurs, universités et médias forment un important réseau de partenaires dont l’inestimable contribution a facilité la réalisation de notre mission.», a souligné Dr Décary.

Les faits saillants du rapport annuel 2005-2006

La sûreté des donneurs et des receveurs : un souci constant
La sûreté de l’approvisionnement collectif en sang demeure au cœur des priorités d’Héma-Québec. L’entreprise met tout en œuvre pour fournir des produits sécuritaires et de qualité optimale à la population québécoise. Au cours de l’année 2005-2006, plusieurs mesures ont été mises en place et de nombreux projets ont été réalisés pour assurer et renforcer la sûreté de l’approvisionnement.

Mentionnons, entre autres, la révision du critère de sélection des donneurs lié à la malaria, la modification de la période d’interdiction pour le variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la détection bactérienne pour tous les composants plaquettaires, la mise en place d’exigences de la Norme nationale du Canada portant sur le sang et les produits sanguins labiles de l’Association canadienne de normalisation, le maintien de la licence d’exploitation de Santé Canada et le renouvellement de l’accréditation de l’American Association of Blood Banks.

La suffisance des produits pour répondre aux besoins des malades
En 2005-2006, 304 026 donneurs de sang ont été accueillis lors de quelque 3 267 jours de collectes de sang mobiles tenues partout au Québec, incluant les Centres des donneurs de sang GLOBULE, et lors des 147 sorties de l’unité mobile de prélèvement du sang GLOBULE. De ce nombre, 34 136 personnes en étaient à leur premier don de sang, soit 11,2 % des donneurs. Tous les dons prélevés ont été analysés et transformés afin de livrer aux hôpitaux 440 390 produits labiles que sont les culots globulaires, les plaquettes, les produits plasmatiques et les cryoprécipités.

À l’instar des dons de sang, les tissus humains destinés à la greffe permettent d’améliorer la qualité de vie de milliers d’enfants et d’adultes. Le don de tissus est un geste d’une immense générosité de la part du donneur et d’un grand courage de la part de sa famille. Pour l’année 2005-2006, 83 donneurs ont fait l’objet de prélèvements de tissus humains et 243 greffons osseux ont été distribués aux hôpitaux.

Par ailleurs, depuis la création de la Banque publique de sang de cordon, 1 158 mères se sont inscrites au programme, 868 se sont qualifiées, 626 cordons ont été prélevés et 153 ont été traités. Le sang de cordon ombilical recueilli constitue une source d’approvisionnement novatrice en cellules souches hématopoïétiques.

Efficience
Les états financiers d’Héma-Québec témoignent aussi d’une gestion rigoureuse. L’objectif d’Héma-Québec est de maintenir le coût du culot globulaire au plus bas niveau possible. Le fournisseur a réussi à atteindre son but grâce à des pistes d’économie identifiées dans tous ses secteurs d’activité, ce qui s’est traduit par une amélioration du tarif de ce dernier de 5,9 % par rapport à celui de l’année précédente.

Soulignons que le travail accompli à Héma-Québec a été reconnu l’automne dernier par l’un des prestigieux Prix du Québec, le prix Armand-Frappier, décerné à Francine Décary. Ce prix représente la plus haute distinction du gouvernement du Québec pour la création ou le développement d’établissements de recherche ou encore pour l’administration et la promotion de la recherche. Bien que ce prix lui ait été remis personnellement, Dr Décary considère cet honneur comme une récompense collective.

Une nouvelle vision
La dernière année a été entre autres marquée par la révision de l’énoncé de la vision qui orientera l’ensemble des activités de l’entreprise au cours des cinq prochaines années. Par sa Vision 2005-2010, qui se lit comme suit : « Héma-Québec place l’engagement, le soutien et la reconnaissance de son personnel ainsi que la confiance de ses partenaires au cœur de sa volonté de demeurer un modèle de qualité et d’innovation en matière d’approvisionnement sécuritaire en produits sanguins, tissus humains et cellules souches. », le fournisseur québécois maintient l’accent sur ses produits et services tout en insistant davantage sur l’importance du capital humain.

– 30–