Première québécoise: Trois-Rivières choisie comme futur site pour un nouveau type de centre de prélèvement de sang

Trois-Rivières, le 22 janvier 2013 — Héma-Québec a choisi la Ville de Trois-Rivières comme site d’implantation d’un nouveau type de centre de prélèvement de donneurs destiné exclusivement à la collecte de plasma, un composant du sang pour lequel la demande est en forte croissance.

Ce centre, dont l’ouverture est prévue pour l’automne 2013, vise à augmenter le nombre de dons de plasma par aphérèse*. Ce produit sanguin sert à fabriquer des médicaments pour les patients qui ont un système immunitaire déficient et le traitement de dizaines d’autres maladies, par exemple en neurologie. Actuellement, le Québec dépend très largement du plasma prélevé à l’étranger et une stratégie s’impose pour atteindre un niveau d’autosuffisance acceptable en dons pour ces médicaments spécialisés.

« Nous sommes fiers de nous associer à la Ville de Trois-Rivières pour cette première québécoise et de contribuer à créer des emplois dans la région et au Québec. Le choix de Trois-Rivières pour cet important projet s’explique par l’engagement des Trifluviens à la cause du don de sang et le potentiel que présente la région de la Mauricie. Sans contredit, Trois-Rivières constitue un excellent incubateur pour cette initiative novatrice qui, nous l’espérons, pourra être reproduite ailleurs au Québec », précise Dr Jean De Serres, président et chef de la direction d’Héma-Québec.

« Le projet de centre de prélèvement de plasma d’Héma-Québec concrétise l’intérêt des Trifluviens à contribuer à cette initiative dans le domaine de la santé. Nous apprécions la création d’emplois de qualité et désirons assurer Héma-Québec de notre appui total dans la réalisation du nouveau centre de prélèvement et pour le recrutement de donneurs », a indiqué Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières.

« L'implantation de ce nouveau centre de prélèvement est une belle illustration de la capacité d’Héma-Québec à innover. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le Québec, qui pourra ainsi jouir d’une plus grande autonomie en matière de produits sanguins », a déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux Réjean Hébert.

Le projet annoncé à Trois-Rivières pourrait conduire à l’implantation d’autres centres de donneurs de plasma dans les principales agglomérations du Québec, dans les cinq prochaines années.

* Le terme « aphérèse » signifie une technique de prélèvement sanguin. Durant un don par aphérèse, le sang du donneur passe dans un appareil où les composants sanguins requis sont prélevés. Le sang est alors centrifugé et les composants qui n’ont pas été prélevés sont retournés au donneur.

À propos d’Héma-Québec

Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants et substituts sanguins, des tissus humains et du sang de cordon sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; d’offrir et développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.
 
Héma-Québec, c’est près de 1 300 employés, plus de 300 000 présences de donneurs sur des sites de collecte de sang par année, 16 000 bénévoles et plus de 500 000 produits sanguins livrés annuellement aux hôpitaux du Québec pour subvenir aux besoins des malades.
 

Donnez du sang. Donnez la vie.

- 30 -
 
Source et renseignements :
Héma-Québec
Ligne médias |514 832-0871