Loi modifiant la Loi sur Héma-Québec et sur le comité d’hémovigilance : Héma-Québec en mesure de répondre aux nouveaux besoins et de poursuivre sa mission

Québec, le 17 avril 2013– Héma-Québec a présenté aujourd’hui ses principales recommandations concernant le projet de loi 29, Loi modifiant la Loi sur Héma-Québec et sur le Comité d’hémovigilance, aux membres de la Commission de la santé et des services sociaux de l’Assemblée nationale du Québec.

« Héma-Québec accueille favorablement le dépôt du projet de loi 29 modifiant la Loi sur Héma-Québec et sur le Comité d’hémovigilance. Rappelons d’ailleurs que ce projet de loi résulte d’une demande soumise initialement par Héma-Québec en mars 2011. Une des principales conséquences du projet de loi déposé, s’il est entériné, sera de permettre à Héma-Québec, d’ici quelques mois, de fournir aux hôpitaux du lait maternel pasteurisé, sécuritaire et d’une valeur nutritionnelle reconnue. Le projet de loi modernisera également certains articles et donnera la latitude nécessaire pour intégrer de nouvelles responsabilités au mandat d’Héma-Québec », a déclaré Dr Jean De Serres, président et chef de la direction d’Héma-Québec.

Héma-Québec est largement connue comme étant l’organisation chargée de la gestion de l’approvisionnement en sang au Québec. Le rôle d’Héma-Québec va aujourd’hui au‑delà de celui de fournir des produits sanguins labiles et stables. Les cellules souches hématopoïétiques (sang de cordon ombilical et moelle osseuse) et les tissus humains, tous deux destinés à la greffe, ont pris beaucoup d’importance.

Ce rôle est appelé à évoluer davantage. L’expertise acquise par Héma-Québec dans la gestion de produits biologiques a en effet incité, il y a quelques mois, des professionnels du milieu de la périnatalité à sonder la volonté et la capacité d’implanter un projet de banque publique de lait maternel au Québec.

Une étude a été réalisée et les conclusions s’avérant concluantes, Héma‑Québec a signifié formellement son intérêt à assumer un tel rôle. Mais pour être en mesure d’assumer ces nouvelles responsabilités, des modifications doivent être apportées à la Loi sur Héma-Québec et sur le Comité d’hémovigilance.

De nouveaux besoins émergent également avec les développements que connaît le domaine de la production cellulaire. Les plaquettes, les globules rouges, les cornées et les tissus humains sont appelés à devenir des produits cellulaires. Héma-Québec doit adapter son rôle et sa mission pour être en mesure de prendre ce virage et poursuivre sa mission fondamentale.

À propos d’Héma-Québec

Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants et substituts sanguins, des tissus humains et du sang de cordon sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; d’offrir et développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

Donnez du sang. Donnez la vie.

- 30 -

Source et renseignements :
Héma-Québec
Ligne médias | 514 832-0871

www.hema-quebec.qc.ca