Cas d'interdiction au don

Interdiction temporaire

La sécurité du donneur, autant que celle du receveur, est prioritaire à Héma-Québec. Ainsi, bien que les dons de sang total, de plasma et de plaquettes soient toujours nécessaires, certaines personnes peuvent être interdites temporairement du processus pour différentes raisons.

La liste suivante de cas d'interdiction temporaire au don n’est pas exhaustive :
  • Température au-dessus de 37,5 °C;
  • Tension artérielle plus grande que 180/100 mmHg;
  • Taux d'hémoglobine trop bas (< 12,5 g/dl pour les femmes, < 13 g/dl pour les hommes);
  • Vaccination récente;
  • Intervention chirurgicale majeure récente;
  • Grossesse;
  • Voyage dans un pays où la malaria est présente;
  • Prise de certains médicaments.

Les personnes qui sont temporairement interdites de faire un don seront invitées à revenir, aussitôt terminé l'intervalle prescrit, selon leur condition.

Interdiction permanente

Afin de protéger autant le donneur que le patient-receveur, il arrive même que les critères de qualification entraînent l’interdiction permanente au don pour certaines personnes.

Les situations suivantes constituent des cas d’interdiction permanente au don; cette liste n’est pas exhaustive :
  • Certaines hépatites (B ou C, par exemple);
  • Cirrhose du foie;
  • Diabète nécessitant de l'insuline;
  • Infarctus du myocarde;
  • Insuffisance coronarienne;
  • Troubles rénaux;
  • Pontage coronarien;
  • Sclérose en plaques.
Les donneurs potentiels peuvent aussi être exclus de façon permanente pour les raisons suivantes :
  • Prise de certains médicaments.
  • Toute personne ayant séjourné cumulativement trois (3) mois et plus au Royaume-Uni entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996 inclusivement. Le Royaume-Uni inclut : l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord, l'Île de Man et les îles Anglo-Normandes.
  • Toute personne ayant séjourné cumulativement trois mois et plus en France entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996 inclusivement.
  • Toute personne ayant séjourné cinq (5) ans et plus dans les pays de l'Europe de l'Ouest depuis 1980. Par Europe de l'Ouest, on entend : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l'Espagne, l'Italie, le Liechtenstein, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la République d'Irlande, le Royaume-Uni et la Suisse. À noter que les séjours au Royaume-Uni et en France depuis le 1er janvier 1997 ne doivent pas être inclus dans la durée cumulative.
  • Toute personne ayant séjourné cumulativement six mois et plus en Arabie Saoudite entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996 inclusivement.
  • Toute personne ayant reçu une transfusion sanguine (sang, globules rouges, plaquettes ou plasma) en Europe de l'Ouest depuis le 1er janvier 1980.

Détails sur les critères liés au variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob

Qualification en collecte

L’évaluation de l’aptitude au don, responsabilité d’Héma-Québec pour assurer la sécurité de ses produits, est basée sur un questionnaire de santé, la prise des signes vitaux ainsi que la mesure du taux d’hémoglobine de toute personne qui se présente à une collecte mobile ou dans un Centre des donneurs de sang GLOBULE.

Dossier du don de sang

Afin d'assurer la sécurité du donneur et celle du patient, il est important de connaître certains détails concernant l'état du donneur et si ce dernier a des comportements pouvant avoir contaminé son sang.

C'est dans cette perspective que toute personne se présentant pour un don de sang, doit remplir un dossier du don de sang (PDF) sur son état de santé afin que nous nous assurions qu’elle réponde à nos critères de qualification.

Une personne qui ne répond pas aux critères ne peut pas donner de sang.

Prise des signes vitaux

Le personnel d'Héma-Québec prend les signes vitaux du donneur pour vérifier s'ils sont dans les normes : tension artérielle, pouls, température.

Le personnel examine également les bras du donneur pour s'assurer qu'il n'y a pas présence de piqûres ou de cicatrices révélant l’utilisation de drogues injectables.

Une personne qui ne répond pas aux normes ne peut pas donner de sang.

Test d’hémoglobine

Le test d'hémoglobine consiste à vérifier si les globules rouges de votre sang contiennent suffisamment d'une protéine riche en fer appelée hémoglobine.

Pour vérifier votre taux d'hémoglobine, le personnel d'Héma-Québec procède au prélèvement d'une goutte de sang par une piqûre au bout de votre doigt.

Si votre taux d'hémoglobine est trop bas, le personnel vous en avisera. Vous pourriez ressentir de l'inconfort en donnant du sang. En effet, votre corps pourrait prendre plus de temps pour regénérer les 450 millilitres de sang prélevé. Cette situation pourrait cependant n'être que temporaire; on vous assurera alors que vous pourrez donner du sang à nouveau dans 56 jours. Il est à noter que même si votre taux d'hémoglobine est bas le jour du don, vous pouvez être en excellente santé.