Transformation du don de sang

Don de sang : que se passe-t-il après?

Voir la vidéo

Un don de sang total génère plusieurs produits sanguins labiles.

Notre personnel de laboratoire traite le sang total prélevé pour en dériver les divers composants sanguins.

Quand les poches de sang arrivent chez Héma-Québec, une véritable course contre la montre s’amorce. Tout a été mis en œuvre, selon une réglementation très rigoureuse, pour conserver ce précieux liquide. La raison est simple : le sang est une denrée périssable et sa période de conservation est limitée.

La transformation d'un don de sang... pas à pas

Le procédé utilisé pour fabriquer les composants sanguins à partir du don de sang total est la centrifugation. Il consiste à séparer des constituants de masses différentes à l’aide de la force centrifuge.

Une première centrifugation du don de sang total vise à séparer les globules rouges du plasma. Lors de la centrifugation, les globules rouges se déposent au fond de la poche de prélèvement. Le plasma reste en surface, alors que les globules blancs et les plaquettes restent en suspension dans le plasma au-dessus des globules rouges.

On extrait ensuite le plasma riche en plaquettes dans un des sacs satellites.

La quasi-totalité des globules blancs est éliminée par filtration, pour réduire le risque de réaction transfusionnelle. Cette étape s’appelle déleucocytation.

Dans la poche de prélèvement d’origine, il ne reste plus que les globules rouges auxquels sera ajoutée une solution nourricière. C’est le culot globulaire.

La poche de plasma riche en plaquettes est à son tour centrifugée pour en extraire les plaquettes.

À la suite de la séquence de transformation du sang total, on se retrouve avec trois composants sanguins : le plasma, les plaquettes et les globules rouges (culot globulaire). Il existe un quatrième composant : le cryoprécipité, obtenu en congelant et en décongelant du plasma.

Ces quatre composants périssables constituent ce qu’on appelle les produits sanguins labiles.

Dépendamment de l'état du malade, les besoins en composants sanguins diffèrent. Certains patients ont besoin de plasma, d'autres de plaquettes, alors que d'autres requièrent des culots globulaires (globules rouges). La transformation du sang total en différents produits favorise un traitement plus efficace, car le malade peut recevoir uniquement les composants dont il a besoin.

Tous les produits sanguins labiles que nous fabriquons sont entreposés en zone de quarantaine, en attendant que toutes les analyses de qualification des dons (analyse des groupes sanguins et tests de dépistage) soient complétées. Par la suite, les produits répondant aux normes seront entreposés pour fins de conservation et, enfin, acheminés aux hôpitaux.