Retour

Foire aux questions

Foire aux questions

Pour donner du lait à la Banque publique de lait maternel d’Héma-Québec, vous devez :

  • être en santé;
  • être non-fumeuse;
  • accoucher dans l’un des huit centres hospitaliers partenaires d’Héma-Québec;
  • allaiter votre bébé et avoir une surproduction de lait.

Non, les mères qui choisissent de donner leur lait le font de manière altruiste, volontaire et bénévole.

Le processus de sélection comprend une entrevue téléphonique ainsi qu’une analyse sanguine :

  • près de la date prévue de votre accouchement, un conseiller d’Héma-Québec vous contactera pour une entrevue de qualification;
  • ensuite, au maximum sept jours après l’accouchement, l’un de nos infirmiers se déplacera chez vous pour prélever des échantillons de sang...

Nous effectuerons des tests pour dépister le virus du SIDA (VIH), le virus du lymphome humain à cellules T (HTLV I/II), l’hépatite B, l’hépatite C et la syphilis. Ces analyses seront faites au début, après six mois et à la fin du processus.

Vous pourrez donner durant un an (moyennant une requalification après six mois).

Votre participation à la Banque de lait se terminera.

  1. Lavez-vous les mains à l’eau et au savon et asséchez-les avec une serviette propre.

  2. Nettoyez votre sein et votre mamelon avec un linge humide et propre en débutant du mamelon vers l’extérieur. Bien assécher.

  3. N’utilisez pas de poudre, parfum ou savon ou lait corporel parfumés.

  4. Gardez votre sein propre.

  5. Changez de compresse d’allaitement après chaque tétée.

ATTENTION : La peau du sein est fragile. Ne désinfectez pas votre sein, mais gardez-le propre.

Si vous utilisez un tire-lait, nettoyez-le au moins une fois par jour, selon les instructions du fabricant. Si vous recueillez votre lait plus d’une fois par jour, rincez bien les éléments du tire-lait qui ont touché le sein.

Non, il n’y a pas de quantité minimale exigée. Vous recueillez votre lait et le congelez rapidement. Il est important de ne pas rajouter du lait fraîchement recueilli par-dessus du lait congelé et aussi de ne pas remplir la bouteille au-delà de la gradation, puisque le liquide prend plus d’espace une fois gelé.

Ne recueillez votre lait que si vous avez des surplus après avoir nourri votre enfant, soit selon votre capacité et votre volonté.

Oui, lors de la tétée, votre bébé reçoit tout ce dont il a besoin.

Conservez-le au congélateur (le plus loin possible de la porte pour éviter les variations de température). Ne recongelez pas du lait qui a été décongelé.

Héma-Québec fournit les bouteilles. Si vous avez besoin de bouteilles supplémentaires, veuillez nous contacter au 514 832-5000, poste 5253.

Prévoyez une cueillette de vos bouteilles par Héma-Québec au moins une fois par mois ou selon la capacité d’entreposage de votre congélateur. Pour ce faire, contactez-nous au 514 832-5000, poste 5253.

Gardez les bouteilles de lait au congélateur jusqu’à notre arrivée. Il est important de ne pas décongeler le lait.  

Consultez le guide qui vous a été envoyé. Si des clarifications s’avèrent nécessaires après coup, veuillez aviser Héma-Québec en téléphonant au 514 832-5000, poste 5253. Nous vous indiquerons la marche à suivre.

Le don que vous vous apprêtez à faire est précieux. Cependant, la présence de certains médicaments dans votre lait pourrait ne pas convenir aux bébés qui le recevraient.

Consultez le guide qui vous a été envoyé. Si des clarifications s’avèrent nécessaires après coup, veuillez aviser Héma-Québec en téléphonant au 514 832-5000, poste 5253. Nous vous indiquerons la marche à suivre.

Si votre état de santé ou vos habitudes de vie changent, il se peut que vous deveniez inadmissible au don de lait. Vous devez nous informer si vous avez :

  • contracté une infection bactérienne ou virale;
  • développé un nouveau problème de santé;
  • reçu un nouveau diagnostic médical;
  • été exposée à une maladie infantile;
  • été vaccinée;
  • été exposée à un facteur de risque pour les infections transmissibles : 
    • consommation de drogues,
    • nouveau partenaire sexuel,
    • relations sexuelles à risque,
    • tatouage ou perçage de la peau,
    • contact avec le sang d’une autre personne.

Le délai d’interdiction sera établi selon les critères d’Héma-Québec. Nous vous informerons du moment où vous pourrez recommencer à donner du lait pour la Banque.

Non, en période d’allaitement, vous aurez naturellement plus soif. Écoutez votre soif.

Si vous consommez de l’alcool, vous devrez attendre 12 heures avant de recueillir votre lait pour la Banque. Les quantités quotidiennes maximales permises sont deux verres de bière ou de vin ou un verre d’alcool fort.

Aucune diète particulière n’est recommandée pour le don de lait maternel. Ayez une alimentation variée et écoutez votre faim. Cependant, si vous êtes végétarienne ou végétalienne, vous devez prendre un supplément de vitamine B12.

Oui, si vous allaitez votre bébé et avez un surplus de lait.

La production de lait est indépendante d’un sein à l’autre. Si un seul sein est stimulé, l’autre sein cessera de produire du lait après quelques semaines.

Il est normal que le lait se sépare, car le gras monte. La quantité de gras peut varier d’une fois à l’autre et d’une mère à l’autre.

  1. Quand le lait arrive à Héma-Québec, il est soumis à des analyses biochimiques.

  2. Il est ensuite pasteurisé pour éliminer les virus ou bactéries.

  3. Après la pasteurisation, le lait est soumis à des analyses microbiologiques, puis entreposé au congélateur.

  4. Il sera finalement distribué aux hôpitaux qui en feront la demande pour le traitement de grands prématurés.

Non, le lait de la Banque d'Héma-Québec est distribué aux centres hospitaliers pour le traitement de grands prématurés.

Oui, il existe quatre banques de lait maternel au Canada (incluant la nôtre). Ces banques se trouvent dans les villes suivantes :

  • Calgary;
  • Vancouver;
  • Toronto;
  • Montréal.

Les seins produisent du lait tant que le bébé tète ou que la mère recueille son lait. Cependant, en aucun temps vous ne serez incitée à prolonger la lactation pour donner votre lait à la Banque.

 

Retour