Retour

À l'image de l'entreprise privée, HÉMA-QUÉBEC a mis en place une gestion administrative « serrée »

À l'image de l'entreprise privée, HÉMA-QUÉBEC a mis en place une gestion administrative « serrée »

JOLIETTE, 5 mars 2001 - HÉMA-QUÉBEC gère de façon très efficiente afin d'assurer une plus value aux Québécoises et aux Québécois. C'est le message qu'a livré aujourd'hui l'adjoint au directeur général aux affaires publiques d'HÉMA-QUÉBEC, André Roch, lors d'une allocution prononcée devant les membres de la Chambre de commerce du Grand Joliette.

« Nous avons beaucoup de points en commun avec les gestionnaires d'entreprises privées, petites et grandes. Notre gestion des ressources humaines, financières et matérielles doit être rigoureuse si nous voulons atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés. Ces objectifs vont tous dans le même sens : livrer des composants sanguins sécuritaires et en quantité suffisante pour les patients dans les hôpitaux du Québec. »

M. Roch a rappelé à son auditoire que les pratiques financières d'HÉMA-QUÉBEC étaient pratiquement les mêmes que celles de l'entreprise privée, que ce soit au niveau des marges bancaires, des achats de produits financiers pour couvrir les fluctuations des taux de change ou pour l'achat de polices d'assurance.

M. Roch a également décrit un autre élément bien connu des entreprises et qui est essentiel au succès d'HÉMA-QUÉBEC : le marketing. Contrairement à ce qui se passe dans la quasi-totalité des entreprises, HÉMA-QUÉBEC doit faire un important marketing pour se procurer la matière première dont elle a besoin. Par contre, elle n'a pas à « pousser » pour vendre sont produit fini.

L'assistance a pu se rendre compte à quel point HÉMA-QUÉBEC utilise toutes les techniques de marketing afin de fidéliser les donneurs et d'en attirer de nouveaux. Publicité imprimée et électronique, recrutement téléphonique, marketing direct, programme de reconnaissance : tout est mis en Ïuvre pour rappeler au public l'importance de poser le geste du don de sang.

Si HÉMA-QUÉBEC a connu le succès que l'on sait depuis son entrée en fonction en 1998, c'est aussi et surtout parce que 25 000 bénévoles donnent temps et énergie pour organiser plus de 2 000 collectes de sang chaque année. « Non seulement le don de sang est un geste bénévole mais l'organisation des collectes l'est aussi » a précisé M. Roch.

Terminant son allocution par quelques statistiques, M. Roch a rappelé que 311 346 composants sanguins frais avaient été transfusés dans les 117 hôpitaux du Québec au cours de l'année 2000. Pour pouvoir livrer ces produits, 276 689 donneurs se sont présentés sur les lieux de collecte de sang. M. Roch a terminé sur ces mots : « Je serais un bien mauvais communicateur si je ne terminais pas en vous rappelant que chaque don de sang peut sauver jusqu'à quatre vies ! »

- 30 -

Retour