Retour

Grève évitée chez Héma-Québec

Grève évitée chez Héma-Québec

Montréal, le 5 juin 2003 - Héma-Québec et le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Héma-Québec à Montréal (C.S.N.) sont parvenus à une entente de principe au cours des dernières heures, à l’issue de négociations devant le conciliateur nommé par le ministre du Travail. Cette entente doit être entérinée lors d’une prochaine assemblée générale des membres.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Héma-Québec ç Montréal (C.S.N.) regroupe 210 membres incluant des chauffeurs, des aides de collecte et certaines catégories d’employés de bureau et de soutien.

Les autorités d’Héma-Québec sont heureuses de la conclusion de ce dossier. « Notre préoccupation première est d’être en mesure de fournir des produits sanguins aux patients du Québec. Dans cet esprit, il importe que les collectes soient parfaitement accessibles aux donneurs de sang » d’expliquer le porte-parole d’Héma-Québec, M. André Roch, adjoint au directeur général - Affaires publiques. « Durant la période d’été, nous avons besoin de plus de 7 000 dons par semaine pour répondre aux besoins de la population québécoise, il est essentiel que nos équipes soient toutes au travail » a-t-il ajouté.

Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants et des substituts sanguins sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; d’offrir et de développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

- 30 -

Retour