L'intention de donner du sang en forte progression

MONTREAL, QUEBEC, 12 janvier 1999 - L'intention de donner du sang au cours des douze prochains mois est plus élevée que jamais, selon un sondage réalisé le 6 janvier par la firme BAROMETRE pour le compte d'HEMA-QUEBEC. En effet, 21 % des répondants ont affirmé que les chances qu'ils donnent du sang au cours de la prochaine année étaient très fortes ou assez fortes, contre 16 % en octobre dernier. Les raisons humanitaires et la solidarité sont les raisons les plus fréquemment invoquées pour donner du sang.

De plus, 21 % des répondants ont affirmé que l'entrée en fonction d'HEMA-QUEBEC augmentait les chances qu'ils donnent du sang dans les années à venir, contre 14 % au mois d'octobre.

"Il est certain que la couverture média du lancement des activités d'HEMA-QUEBEC ainsi que la campagne de publicité et la diffusion d'une infopublicité ont contribué à promouvoir le don de sang" a précisé Dr Francine Décary, directeur général d'HEMA-QUEBEC alors qu'elle rencontrait les journalistes en conférence de presse pour faire le bilan des trois premiers mois d'existence de l'entreprise.

Le sondage indique que 64 % des répondants ont lu, vu ou entendu une publicité d'HEMA-QUEBEC et que de ce nombre, 78 % ont été rejoints par la télévision.

Le sondage a été réalisé au téléphone auprès de 1001 personnes de 18 ans et plus, le 6 janvier 1999. La marge d'erreur est de 3,16, 19 fois sur 20.

A l'intérieur du mandat qui lui est confié, HEMA-QUEBEC a pour mission de fournir à la population québécoise des composants, des dérivés et des substituts sanguins sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins des hôpitaux, et d'offrir une expertise reconnue et des services spécialisés en immuno-hématologie.

- 30 -