Héma-Québec annonce le lancement officiel de la Banque publique de sang de cordon pour le Québec

Montréal, le 17 juin 2004- À la suite d'une période d'essai qui s'est terminée le 29 avril 2004 en partenariat avec le CHU mère-enfant Sainte-Justine et le Centre hospitalier de St. Mary, Héma-Québec est fière d'annoncer le lancement officiel de la Banque publique de sang de cordon au Québec.

L'objectif de la Banque est de faire des cellules souches hématopoïétiques issues du sang de cordon, une ressource collective et à fournir un approvisionnement de qualité optimale correspondant aux besoins des malades en attente d'une greffe de ces cellules. Cette banque gérée par Héma-Québec sera la seule banque publique de sang de cordon au Québec. Il s'agit de la deuxième banque publique de ce type au Canada; il existe environ 40 banques publiques de sang de cordon à l'échelle mondiale.

À compter d'aujourd'hui, les femmes enceintes dont l'accouchement est prévu au Centre hospitalier de St. Mary et ou au CHU mère-enfant Sainte-Justine peuvent s'inscrire officiellement à la Banque, alors qu'on commencera à prélever les cordons ombilicaux dans ces deux centres partenaires à partir du 20 juillet 2004. Selon les besoins et l'état de la banque, Héma-Québec pourrait s'associer à d'autres hôpitaux pour développer des partenariats.

« Héma-Québec, par la mise en place de cette banque, souhaite contribuer davantage à offrir des services qui tiennent compte des besoins des communautés culturelles du Québec. Par la même occasion, l'accès à un éventail plus grand de produits s'en trouvera amélioré à l'échelle internationale », a déclaré Dr Francine Décary, présidente et chef de la direction d'Héma-Québec.

« Nous sommes fiers de la nature unique de notre banque. Tout d'abord, elle comprendra des échantillons diversifiés reflétant la multiplicité ethnique du Québec et permettant de trouver plus facilement les cellules requises dans des situations où le malade appartient à une communauté culturelle. De plus, les prélèvements de sang de cordon seront effectués in utero, ce qui facilite la procédure. Nous utiliserons aussi une technologie de fine pointe permettant de séparer les cellules souches hématopoïétiques des autres composants du sang de cordon en une seule étape », d'ajouter Dr Décary.

Perspectives
L'objectif poursuivi par Héma-Québec est d'établir une banque de 5 000 poches de sang de cordon d'ici cinq ans. Pour ce faire, un nombre approximatif de 4 000 cordons doivent être prélevés annuellement. La Banque sera éventuellement liée au registre international.

Le programme
Le sang de cordon prélevé aux hôpitaux partenaires, sur autorisation des mères, sera traité et testé chez Héma-Québec où l'on s'assurera de son innocuité et de sa qualité. Si l'échantillon de sang de cordon répond parfaitement aux normes, Héma-Québec le congèlera selon des techniques permettant d'en préserver les propriétés de reconstitution hématopoïétique. Le sang de cordon deviendra alors disponible pour un candidat à une greffe de cellules souches hématopoïétiques. Le sang de cordon a une durée de vie d'au moins dix ans sous congélation. Les échantillons qui ne se qualifient pas pour la Banque, seront conservés au CHU mère-enfant Sainte-Justine pour fins de recherche, si les mères concernées y consentent.

La Banque publique de sang de cordon d'Héma-Québec donnera accès à une source de cellules souches hématopoïétiques autre que la moelle osseuse. Riche en ces cellules qui produisent les cellules sanguines de l'organisme humain, le sang de cordon est une option thérapeutique avantageuse pour les personnes pesant moins de 50 kg, nécessitant une transplantation de moelle. Comparativement à la moelle osseuse, le sang de cordon permet une rapidité d'accès au produit, de l'identification à la greffe, compte tenu qu'il a déjà été prélevé et traité. La Banque publique de sang de cordon est donc un complément au Registre de donneurs non apparentés de moelle osseuse.

Le sang de cordon est prélevé du cordon ombilical une fois sectionné, après la naissance de l'enfant. Ce prélèvement, moins invasif que dans le cas de la moelle osseuse, est sans danger aucun tant pour la mère que pour l'enfant. S'il n'est pas prélevé, il est jeté comme un déchet biomédical, au même titre que le placenta.

Depuis 1996, une soixantaine de greffes de sang de cordon provenant du registre international ont été effectuées au Québec. À ce jour, près de 4 000 greffes de sang de cordon ont été réalisées à l'échelle mondiale.

Les femmes enceintes devant accoucher aux deux centres hospitaliers partenaires peuvent s'inscrire à la Banque publique de sang de cordon d'Héma-Québec en téléphonant au (514) 832-5000, poste 253 ou en envoyant un courriel à l'adresse : sangdecordon@hema-quebec.qc.ca

Créée en septembre 1998, Héma-Québec a pour mission de fournir avec efficience des composants, des substituts sanguins et des tissus humains sécuritaires, de qualité optimale et en quantité suffisante pour répondre aux besoins de la population québécoise; et d'offrir et de développer une expertise, des services et des produits spécialisés et novateurs dans les domaines de la médecine transfusionnelle et de la greffe de tissus humains.

-30-

   Dépliant d'information 160 Ko