Critères de qualification

Trali

Si vous êtes une femme avec histoire de grossesse, qu’il s’agisse d’une grossesse à terme, d’une fausse couche, d’un avortement ou d’une grossesse ectopique, vous pouvez donner :

  • du sang total;
  • du plasma par aphérèse destiné à la fabrication de solutions plasmatiques.

Par contre, vous ne pouvez pas donner :

  • de plasma par aphérèse destiné à la transfusion;
  • de plaquettes par aphérèse.

Questions et réponses

Il s’agit d’une complication pulmonaire peu fréquente qui survient dans les six (6) heures suivant une transfusion. La difficulté respiratoire en est le principal symptôme qui, lorsqu’il est très sévère, peut mener au décès du patient. 

Le TRALI est une complication liée à la transfusion de produits sanguins contenant des anticorps provenant du donneur. Ces anticorps se retrouvent surtout dans le plasma et les plaquettes.

Des études ont permis d’établir que les femmes avec histoire de grossesse sont susceptibles de développer ces anticorps que ce soit lors d’une grossesse à terme, d’une fausse couche, d’un avortement ou d’une grossesse ectopique.

Non. Les anticorps associés au TRALI ne posent aucun risque pour les donneurs.

Non. Les hommes ont peu d’anticorps associés au TRALI tout comme les femmes sans histoire de grossesse. Aucune mesure particulière ne sera donc appliquée pour les donneurs de sexe masculin.

Aucun test de dépistage n'est présentement disponible à Héma-Québec.


Est-ce que les donneuses de plasma par aphérèse avec histoire de grossesse peuvent continuer à donner?

Oui. Le plasma prélevé par aphérèse des femmes avec histoire de grossesse est transformé pour produire des médicaments tels que l’albumine et des immunoglobulines qui servent, entre autres, au traitement des grands brûlés et des nouveau-nés prématurés ou pour traiter des personnes qui ne peuvent se défendre contre des infections à cause d’un déficit immunitaire.

Les femmes sans histoire de grossesse peuvent continuer à donner du plasma par aphérèse. Dans ce cas, le plasma est transfusé aux patients qui en ont besoin.

Est-ce que les donneuses HLA-compatibles et HPA-typées avec histoire de grossesse peuvent continuer à donner des plaquettes par aphérèse?

Oui. Les donneuses de plaquettes HLA-compatibles et HPA-typées pourront être sollicitées pour un don de plaquettes par aphérèse. En effet, étant donné la rareté et la particularité de ce type de don, la compatibilité des plaquettes devient prioritaire pour sauver la vie du patient.

Qu’en est-il du don de sang total?

Un don de sang total génère plusieurs produits sanguins. Sa transformation résulte principalement en trois composants : le plasma, les plaquettes et les globules rouges (culot globulaire).

Les femmes peuvent continuer à donner du sang total qu’elles aient ou non une histoire de grossesse.

Les globules rouges (culot globulaire) provenant de tout donneur (femmes et hommes) continuent à être utilisés à des fins transfusionnelles.

Les plaquettes provenant des dons de sang total de femmes sans histoire de grossesse, de même que des hommes, sont utilisés à des fins transfusionnelles.

Finalement, seuls les plasmas issus de donneurs masculins sont utilisés à des fins transfusionnelles. Les plasmas provenant des femmes sont tous transformés pour produire des médicaments tels que l’albumine et des immunoglobulines qui servent, entre autres, au traitement des grands brûlés et des nouveau-nés prématurés ou pour traiter des personnes qui ne peuvent se défendre contre des infections à cause d’un déficit immunitaire.