Mesures de sécurité en place

Héma-Québec met tout en œuvre pour fournir des produits sanguins et d’autres produits biologiques d’origine humaine de qualité à la population québécoise. Nous travaillons toujours de façon à nous conformer aux standards les plus élevés. C’est ainsi qu’Héma-Québec est devenue synonyme de sécurité, notamment par la mise en place de plusieurs nouvelles mesures pour protéger la sécurité des donneurs et des receveurs depuis sa création en 1998.

AnnéeSujetGains

1999

Filtration systématique (déleucocytation) des poches de sang afin d’éliminer la quasi-totalité des globules blancs (leucocytes) et de réduire les réactions transfusionnellesPlus grande sécurité pour les receveurs

1999

Ajout du VHC (hépatite C) aux virus détectables à l’aide des tests d’acides nucléiques (TAN)Plus grande sécurité pour les receveurs

1999, 2000, 2001

Mise en place (1999) et resserrements (2000 et 2001) d’un critère de qualification relatif au variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (Grande-Bretagne, France, Europe de l’Ouest)Plus grande sécurité pour les receveurs

2001

Ajout du VIH aux virus détectables à l’aide des tests d’acides nucléiques (TAN)Plus grande sécurité pour les receveurs

2002

Implantation de la technologie PRISM®, permettant d’automatiser le dépistage sanguin à haut volume. Cette technologie est utilisée dans la détection des hépatites, du VIH et du HTLVPlus grande sécurité pour les receveurs

2003

Implantation d’un nouveau dispositif de prélèvement, comprenant une pochette de dérivation des premiers millilitres de sang où peuvent se retrouver des bactéries provenant de la peau au site de ponctionPlus grande sécurité pour les receveurs

2003

Établissement d’un système de détection bactérienne pour les plaquettes par aphérèsePlus grande sécurité pour les receveurs

2003

Ajout du test anti-HBc aux tests servant au dépistage du virus de l’hépatite BPlus grande sécurité pour les receveurs

2003

Implantation de mesures relatives au virus du Nil occidental (VNO) : test d’acides nucléiques (TAN) et critère de qualificationPlus grande sécurité pour les receveurs

2003

Mise en place d’un critère de qualification relatif au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)Plus grande sécurité pour les receveurs

2005

Assouplissement du critère de qualification relatif au variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob

La période à risque pour les séjours en France et au Royaume-Uni est dorénavant limitée dans le temps. La période à considérer pour calculer la durée cumulative des séjours est de 1980 à 1996
Accès accru au don de sang

2005

Nouveau système de détection bactérienne pour les plaquettesPlus grande sécurité pour les receveurs

2007

Implantation de la norme ISBT 128, améliorant la traçabilité des produits sanguinsPlus grande sécurité pour les receveurs

2007

Resserrement du critère de qualification relatif au variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob
Ajout de l’Arabie saoudite à la liste des pays concernés par le critère
Plus grande sécurité pour les receveurs

2008

Mise en place de mesures de sécurité pour prévenir une complication liée à la transfusion sanguine (syndrome respiratoire aigu post-transfusionnel ou TRALI)Plus grande sécurité pour les receveurs

2008

Mise en place de nouvelles mesures relatives à la maladie de Chagas (dépistage par épreuve de laboratoire des donneurs à risque)Plus grande sécurité pour les receveurs

2010

Implantation d’une nouvelle technologie de tests d’acides nucléiques multiples (TAN MPX), permettant d’ajouter le VHB (hépatite B) aux virus détectables à l’aide des TANPlus grande sécurité pour les receveurs

2013

Assouplissement du critère de qualification pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes

La période d’interdiction au don de sang suivant la dernière relation sexuelle entre hommes, autrefois permanente, devient temporaire (5 ans)
Accès accru au don de sang

2014

Implantation de mesures de sécurité plus performantes concernant la culture bactérienne des plaquettes (volume d’échantillonnage doublé)Plus grande sécurité pour les receveurs

2014

Assouplissement du critère de qualification relatif au variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob

La période à risque pour les séjours en Europe de l’Ouest est dorénavant limitée dans le temps. La période à considérer pour calculer la durée cumulative des séjours est de 1980 à 2007
Accès accru au don de sang

2014

Resserrement du critère de qualification de l’hémoglobine chez les hommesPlus grande sécurité pour les donneurs

2015

Implantation de mesures de sécurité plus performantes concernant la culture bactérienne des plaquettes (délai d’échantillonnage plus long)Plus grande sécurité pour les receveurs

2015

Resserrement du critère de qualification lié au poids pour les donneuses de 23 ans et moins, afin de tenir également compte de la taillePlus grande sécurité pour les donneurs

2015

Assouplissement du critère de qualification de l’hémoglobine chez les femmes noiresAccès accru au don de sang

2016

Mise en place d’un critère de qualification concernant le virus Zika et d’autres virus similaires (notamment fièvre dengue, chikungunya)Plus grande sécurité pour les receveurs

2016

Refonte du système d’hémovigilance pour les donneursPlus grande sécurité pour les donneurs

2016

Assouplissement du critère de qualification pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes

La période temporaire d’interdiction au don de sang suivant la dernière relation sexuelle entre hommes passe de 5 ans à 12 mois
Accès accru au don de sang

2016

Assouplissement des critères de qualification relatifs au tatouage et au perçageAccès accru au don de sang

2016

Assouplissement des critères de qualification concernant les personnes en rémission d’un cancerAccès accru au don de sang

2017

Implantation de mesures préventives avant le don (consommation d’eau et collation salée) afin d’atténuer les effets indésirables (réactions vasovagales)Plus grande sécurité pour les donneurs

2018

Implantation d’un dispositif de prélèvement à connecteur unique afin de réduire le risque d’erreur de branchement pour les dons par aphérèsePlus grande sécurité pour les donneurs

2018

Assouplissement du critère en lien avec l’usage de drogues (retrait des questions concernant l’usage de drogues autrement que par injection)Accès accru au don de sang

2019

Assouplissement du critère de qualification pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes

La période temporaire d'interdiction au don de sang suivant la dernière relation sexuelle entre hommes passe de 12 à 3 mois
Accès accru au don de sang

2019

Augmentation de 56 à 84 jours de l’intervalle entre deux dons de sang pour les femmesPlus grande sécurité pour les donneurs

2019

Assouplissement des critères de qualification relatifs à l’électrolyse et à l’acupunctureAccès accru au don de sang

2020

Assouplissement du critère de qualification concernant le délai d’attente suivant un voyage de moins de 6 mois dans un pays où il y a un risque de malariaAccès accru au don de sang