Critères de qualification

Fer

Nous recommandons à tous les donneurs de sang d’adopter une alimentation riche en fer.

Chez les femmes préménopausées (en raison de leurs menstruations ou de leur grossesse) et chez les donneurs fréquents (trois dons ou plus de sang total par année chez l’homme; deux dons ou plus de sang total par année chez la femme), le fer absorbé à partir des aliments peut ne pas compenser à lui seul pour la perte de fer reliée aux dons :

  • Considérez l’utilisation de suppléments de fer en vous faisant conseiller par votre médecin ou votre pharmacien.
  • Parlez à votre médecin concernant la possibilité de faire vérifier l’état de votre réserve de fer.

Vous pouvez donner du sang :

  • Si vous prenez des multivitamines avec fer ou des suppléments en fer pour prévenir la diminution de vos réserves de fer.

Vous ne pouvez pas donner de sang :

  • Si votre taux d’hémoglobine est faible :
    • Vous pourrez donner du sang lorsque votre taux d’hémoglobine sera revenu à un niveau acceptable pour donner du sang.
  • Si votre réserve de fer est basse :
    • Vous pourrez donner du sang dans six mois, à condition que vos réserves de fer soient revenues à un niveau acceptable pour donner du sang.

Questions et réponses

Le fer est essentiel pour le corps humain. Il est l’un des composants de l’hémoglobine. On le retrouve aussi dans certains aliments. Il aide votre organisme à fabriquer de nouveaux globules rouges et peut contribuer à remplacer ceux perdus lors de dons de sang.

La baisse de la réserve de fer peut entraîner une sensation de fatigue, une baisse de capacité à l'exercice, des difficultés à se concentrer ou encore le pica (un trouble alimentaire caractérisé par l'ingestion de substances non nutritives comme de la glace ou de la craie).

Une réserve suffisamment basse peut entraîner de l'anémie qui provoque les mêmes symptômes, mais de façon plus sévère. Il y a anémie lorsque le taux d’hémoglobine est inférieur à 120 g/l chez la femme (hors grossesse) et à 130 g/l chez l’homme.

Il est important de consulter votre médecin pour déterminer la cause exacte de votre hémoglobine basse, surtout s’il s’agit de votre premier don de sang. Si vous êtes anémique, vous devez vous abstenir de donner du sang jusqu’à ce que vous ayez trouvé la cause de votre faible taux d’hémoglobine et que votre taux soit revenu à la normale. Dans le cas d’une anémie ferriprive, dont le taux de fer est insuffisant, il faut attendre que votre taux de fer soit rétabli avant de donner.

Alimentation riche en fer

  • Le fer nécessaire pour compenser les pertes et maintenir la réserve de fer à un niveau adéquat provient des aliments et est absorbé par l'intestin. Il est donc recommandé de manger des aliments riches en fer
  • Chez les personnes faisant des dons de sang fréquents (trois dons ou plus de sang total par année chez l’homme; deux dons ou plus de sang total par année chez la femme), le fer absorbé à partir des aliments peut ne pas compenser à lui seul pour la perte de fer reliée aux dons. À noter que dans la majorité des cas, le don de plasma n'entraîne pas de perte en fer. Cependant, chez les donneurs fréquents de plaquettes, le prélèvement des échantillons sanguins requis à chaque don pourrait entraîner une perte en fer.

Supplémentation en fer

  • Chez les donneurs de sang fréquents, il pourrait être utile de prendre des suppléments de fer pour maintenir vos réserves.

Parlez-en à votre médecin.

  • Si vous êtes un donneur fréquent ou si vous pensez que vos réserves en fer sont basses, consultez votre médecin. Il déterminera si vous avez besoin de faire des tests et de prendre des suppléments de fer. 
  • La dose optimale pour compenser les pertes dues au don de sang peut varier. Une dose de fer élémentaire de 18 mg ou plus par jour pour 12 semaines après un don pourrait être suffisante.

Non. Le test que nous faisons avant le don chez tous les donneurs mesure le taux d'hémoglobine dans le sang. Pour mesurer la réserve de fer, il faut faire d’autres tests incluant celui de la ferritine.

Pour prévenir l'anémie associée aux dons de sang, il faut avoir de bonnes réserves de fer. Il est conseillé aux donneurs de sang de prendre l'habitude de manger plus d'aliments riches en fer sur une base quotidienne.

Les donneurs fréquents (c’est-à-dire les hommes qui font au moins trois dons de sang par année et les femmes qui en font au moins deux) peuvent avoir besoin de suppléments pour compenser le fer qu’ils perdent en donnant du sang. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour savoir si vous devriez prendre des suppléments de fer.

En savoir plus