Étude de séroprévalence

Quelle proportion de la population québécoise a été infectée par la COVID-19 depuis le début de la pandémie?

Une étude réalisée par Héma-Québec, avec les autorités de santé publique du Québec, vise à répondre à cette question, grâce à la recherche d’anticorps contre le virus dans le sang de donneurs. Une première étude de ce type, que l’on désigne étude de séroprévalence, a été réalisée au printemps 2020, suite à la première vague de la COVID-19.

Une étude similaire, dans le contexte de la deuxième vague de la pandémie, s’amorce en janvier 2021 et se poursuivra sur une période de 7 semaines.

Le but de l’étude n’est pas de tester tous les donneurs, mais seulement une partie d’entre eux. On prévoit de recueillir des échantillons de près de 7000 donneurs répartis dans les principales régions du Québec.

Les résultats obtenus permettront de mesurer la progression de l’immunité dans la population. L’étude servira aussi à fournir un portrait de l’immunité dans la population avant le début de la campagne de vaccination dans la population générale.

Pourquoi les donneurs de sang pour une telle étude?

Les donneurs de sang constituent un groupe représentatif de la population générale et des collectes sont organisées dans plusieurs régions. Héma-Québec a également la capacité de réaliser une telle étude, du fait qu’elle prélève déjà systématiquement des échantillons de sang sur chaque don de sang et dispose de laboratoires et de l’expertise pour réaliser ces tests. La réalisation de l’étude n’a, par ailleurs, aucun impact sur l’expérience habituelle du don de sang pour une personne qui se présente en collecte.

L’échéancier prévoit que le rapport final de la deuxième phase soit terminé au printemps 2021. Il sera rendu public par la suite.

Découvrez les résultats de la première phase de l’étude ici (document PDF).